Carême 2014 : La violette et le tag

L’église St Jean Baptiste a été taguée par un demi-fou qui a couvert des pans de murs d’insanités à l’intérieur et à l’extérieur de l’église. De même que quelques jours plus tôt, c’était Notre Dame de l’Assomption qui était recouverte de messages d’insultes vis-à-vis de l’Eglise. Or, en faisant le tour de l’église des 7 Deniers pour constater les dégâts avec des paroissiens, nous avons découvert que le parterre qui entoure l’église était recouvert de violettes, et ce, au pied des premiers arbres en fleur. Et l’évangile du jour disait que si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, pourquoi nous inquiéter pour notre vêtement ? La violette continuera de pousser et d’embellir notre environnement, alors que le tag sera vite effacé.

Oui, il y a des tags et des nuisances dont nous pouvons nous plaindre, et les plaintes sont déposées. Mais il y a toutes ces violettes qui poussent, surtout dans nos quartiers Nord de Toulouse, qu’on ne remarque pas toujours, qu’on piétine parfois, mais qui garantissent la permanence du don de Dieu à travers sa Création.

Oui, il y a de quoi s’inquiéter devant l’usage des armes dans le quartier des Izards comme à travers le monde, les incivilités dans les transports ou à l’école, l’idolâtrie de l’argent, l’atteinte à la dignité humaine dès l’embryon… Il faut continuer de lutter contre tous les excès de violence et d’injustice. Il faut aussi contempler et favoriser tout ce qui pousse, en particulier dans le domaine de l’éducation, qui grandit et qui participe à la beauté et à l’amour dans le monde, que l’on ne voit pas si on ne prend pas le temps de l’observation.

Notre pape, dans sa belle exhortation « La joie de l’Evangile » dont la lecture est recommandée et qu’il illustre très bien par son sourire permanent, dit qu’il « préfère une Eglise accidentée, blessée et sale pour être sortie sur les chemins, plutôt qu’une Eglise malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités » (19).

Continuons à nous exposer et à tendre un bouquet de violettes à ceux qui n’ont pas connaissance de l’origine de l’amour ou qui l’ont oubliée.

Bon Carême à tous,

Jean-Christophe Cabanis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s