Joseph SERVAT nous a quittés le 8 avril

Voilà son message du jour de l’an.

 Chers amis de la mission,                                             Premier Janvier 2014

« Ce mystère, c’est que les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’évangile » (1ère Lecture de l’Epiphanie : Ephésiens 3,6)

L’apôtre proclame ce fait en ce jour d’Epiphanie, comme le mystère qui lui a été révélé et qu’il proclame la vérité fondamentale qui devrait être à la base de toute annonce de l’Evangile, œuvre des merveilles de Dieu et de son Christ au service de l’humanité. Jésus est avant tout venu pour ceux qui sont encore bien loin de lui et semblent indifférents à ce que nous considérons si important, le message chrétien d’amour pour tous. Mais quel message découvrent mes contemporains dans ce que je fais ou ce que je dis ? Les petits, les pauvres par le fait même qu’ils se situent dans cette catégorie semblent se considérer comme déjà exclus de tout ce que je peux leur proposer ? Ils « s’en foutent » pensons-nous. Ou ils ont découvert que, pratiquement pour nous, ils n’ont pas grande valeur. Les élites, mieux placées dans la société, les intellectuels petits ou grands ? Souvent bien gentils, ils peuvent admirer ce que je fais, en me considérant trop souvent comme démarcheur de marchandises passées qui n’ont plus court dans le monde moderne. (Nous, nous parlons de  » sécularisation ».)

Dans le peu de temps qu’il me reste à vivre, que puis-je encore faire avec cet « héritage », « ce mystère » bien obscur que Saint Paul nous rappelle avec tant d’insistance. Le Pape François, don de Dieu et de l’Amérique Latine, semble croire qu’on peut encore rajeunir une Eglise au service d’un monde bien malade. Les nouvelles églises, plus proches du peuple des pauvres, ont encore bien des surprises à nous faire en Amérique Latine, Afrique ou Asie. L’Esprit Saint est toujours là. Excusez ce qui peut ressembler à des élucubrations bien pessimistes. L’année nouvelle commence et je sais que la grâce de Dieu ne peut manquer. Comment va-t-elle se présenter ? Qu’elle soit donc pour nous, évêques, prêtres, religieux, surtout laïques pas assez présents à leur place, année de grâce, de lumière et de force pour porter ce mystère : œuvre de Dieu et de chacun de nous, de ceux qui sont pleinement dans l’annonce de l’Evangile, de ceux qui comme moi peinent encore et des « païens » : ces derniers attendent d’être appelés et de « comprendre » pour collaborer en ce temps et en ce monde toujours à reprendre.

Meilleurs vœux pour l’année qui vient de commencer.

Joseph Servat

Publicités

Les raisons de croire en l’existence de Dieu

« Le centre international Marie de Nazareth » a publié cette vidéo accompagnée de ces informations :

 » conférence à des élèves de philo en Terminale expliquant les preuves et la démonstration de l’existence de Dieu ainsi que les raisons de croire qui rendent la foi chrétienne absolument unique.

◦ 00’00 : y a-t-il une vérité et comment y accéder ?
◦ 05’27 : démonstration de l’existence de Dieu
◦ 23’33 : certitude de l’existence du Christ
◦ 24’31 : fiabilité et conservation des Évangiles
◦ 27’56 : ce qui rend Jésus unique dans toute l’histoire de l’humanité
◦ 30’38 : la sublimité de l’enseignement du Christ
◦ 33’30 : les prophéties et leur accomplissement
◦ 35’44 : les signes, miracles et prodiges divins
◦ 40’22 : l’expansion miraculeuse du Christianisme
◦ 41’02 : la consécration totale de multitudes au Christ dans tous les siècles
◦ 42’25 : la permanente de la sainteté dans l’Eglise
◦ 42’54 : la permanence de l’Eglise et de son Magistère
◦ 43’33 : comment expliquer que tout le monde ne croit pas ?
◦ 48’18 : en résumé »

http://www.cimdn.org

La joie de la foi

Pour conclure l’année de la foi, voici l’illustration en vidéo du Credo de Benoit XVI extrait du livre :  « La joie de la foi ». Mediaspaul. 2012

Oui, je crois que ni le monde ni ma vie

ne sont le fruit du hasard,

mais qu’ils jaillissent de la Raison 

et de l’Amour éternels,

je crois que Dieu nous a créés.

Oui je crois qu’en Jésus Christ,

par son incarnation, sa croix

et sa résurrection,

le Visage de Dieu s’est manifesté.

Oui je crois en l’Esprit Saint

qui nous donne la Parole de Vérité

et éclaire notre coeur.

Je crois que dans la communion de l’Eglise

nous formons un seul Corps avec le Seigneur,

et qu’ainsi nous allons vers la résurrection

et la vie éternelle

Benoit XVI

Lecture : Marie Hélène

Musique : « On a dreamy way » par Quality Line sur le site archive.org

Images : Eglise des Minimes à Toulouse (prises par Jean Claude), Bassin d’Arcachon, Pyrénées Ariégeoises,  Montréal (prises par Marie Hélène).